HISTORIQUE

 

D’octobre 2002 à mai 2004, une série de cours de médecine et psychologie du trafic ont été organisés, à titre expérimental, par l'institut universitaire de médecine légale de Genève. A cette occasion, des médecins et des psychologues se sont rencontrés alors qu'ils exerçaient déjà une activité d'expert agréée par les autorités cantonales genevoise, vaudoise et neuchâteloise. Au printemps 2004, à la clôture des cours, la nécessité est apparue de formaliser les rencontres entre spécialistes assumant le même genre de mandats et c’est ainsi qu’est née la décision de créer un Collège Romand d’Experts en Aptitude à la Conduite Automobile : le CREACA.


Les « futurs membres du comité » se sont réunis entre le printemps 2004 et le printemps 2005 pour élaborer les statuts qui ont été adoptés en mars 2005.


Notre collè
ge est appelé « romand » mais il est bien dans notre intention d’y accueillir les collègues tessinois, s’ils le désirent. C’est pourquoi, dès le début de l’année 2007, ce site est également présenté en langue italienne. A notre plus grand plaisir la Dre Mariangela De Cesare, ancienne cheffe de clinique à l'Unité de médecine et psychologie du trafic de Lausanne, a ouvert et pris la direction médicale de l'Unità di Medicina e Psicologia del Traffico de Lugano.

 

Depuis 2008, le CREACA s'attache à organiser chaque année un séminaire - table ronde sur un thème particulier de l'aptitude médicale et/ou psychologique à la conduite automobile.

De nouvelles dispositions légales fédérales concernant la formation des médecins certifiant l'aptitude à la conduite ont amené le CREACA à organiser, dès 2011, dans les cantons romands, des cours de formation qui s'adressent à ces médecins.

 

DU NOUVEAU POUR 2016!!

 

Le 1er juillet 2015, le Conseil fédéral a adopté un système progressif d’exigences applicables aux médecins et aux psychologues qui évaluent l’aptitude à la conduite. Ainsi, plus l’examen à réaliser est complexe, plus les conditions imposées aux professionnels concernés sont élevées. Les nouvelles dispositions améliorent la qualité des évaluations de l’aptitude à la conduite. De plus, elles permettent d’adapter les exigences médicales minimales imposées aux conducteurs, lesquelles datent des années 70, à l’état actuel de la science et de la technique. Elles entreront en vigueur le 1er juillet 2016.

Pour les détails, nous vous encourageons à consulter le communiqué de presse de l'OFROU